Čeština‎NederlandsEnglishFrançaisDeutschItalianoSlovenščinaEspañol
Retour vers le journal

10/7: Sienne

Mardi 10/07: L’heure fixée pour le transfert de Bologne à Florence la veille ne nous a pas vraiment permis de visiter la Ville autant que souhaité, mais le soir, nous avons pu rencontrer Edi Bruni, une ex-collègue de Sophie du Sénégal qu’elle n’avait plus vu depuis 15 ans… Dilemme au départ de Florence : 66 kms avec du solide dénivelé, ou 96 par les vallées, le long de la rivière Arno, via Empoli. On choisit la deuxième solution…

Le trajet commence difficilement : le GPS vélo nous emmène sur de jolies pistes cyclables, mais périodiquement bloquées par des barrières ne laissant un passage que de 50 centimètres : après trois fois demi-tour et seulement 10 kilomètres en une heure, on reste résolument sur la route. Re-belote à Signa, le GPS nous envoie hors de la route principale et ce sont trois murs qui s’offrent à nous. Au bout du deuxième, monté en poussant le vélo, sur les conseils d’une riveraine, demi-tour et retour sur la route principale, en restant dorénavant sourd à toute proposition de s’en écarter.

Bilan, la facture kilomètres augmente, pour atteindre 107 dont les 25 derniers en montée jusque Sienne, avec parfois de grosses interrogations sur la bonne route à prendre… Et aussi la découverte de points de passage de la via Francigena chère à Bernie et Jacques…

C’est au bout du rouleau, surtout mentalement en ce qui me concerne, qu’on arrive chez nos seuls hôtes Warmshowers d’Italie, Cathy l’anglaise et Philippe le… français, résidents urbains sans voiture ni télévision, qui reçoivent aussi un cyclo italien, qui arrive de Rome. C’est sur l’ordi que l’on regarde LE match avec les commentaires belges, pour une soirée que l’on espère requinquante. Fichtre, des belges qui semblent aussi avoir laissé trop d’influx nerveux dans les étapes précédentes, et des français qui jouent à l’Italienne comme au temps de la splendeur du catenaccio, voilà qui ne change pas vraiment les idées…

Ce mercredi matin, après avoir longtemps hésité à passer un second jour à Sienne puis à faire un transfert non roulé vers Rome, on décide de se remettre en route sur une étape qui ne sera pas facile non plus… On verra heure par heure…

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de