Čeština‎NederlandsEnglishFrançaisDeutschItalianoSlovenščinaEspañol
Retour vers le journal

7/7: Bologne

Samedi 07/07 : De Rovigo à Bologne, Mapy indique un peu moins de 90 kms. Mais pour éviter absolument les grand-routes, le trajet choisi fera un peu plus… Et ce sera une vraie journée bucolique, peu accidentée, qui nous voit arriver à Bologne pour 15h30, avec 99 kms au compteur…

À Rovigo, nous profitons du petit déjeuner de Maria, qui nous salue chaleureusement, après un échange intéressant à propos du cancer ; au tiers du parcours, petite pause-café dans un bar où deux mots suffisent à alimenter les conversations avec force gestes : «Forza Belgio ! », qu’on peut dire encore plus fort qu’hier; à la pause de midi, grande conversation avec les occupants de la table voisine, des Bolonais originaires de Roumanie, et avec le patron du resto, d’origine égyptienne… Puis ce sont les retrouvailles de Sophie avec Lucia, son ex-collègue, italienne, qui travaillait également au Sénégal, pour l’ONG italienne Cospe, revenue expressément de la montagne pour nous accueillir et nous piloter tout le week-end. Rencontre furtive également avec sa fille Anna-Gaia et sa petite-fille Emma, en partance pour la mer, et qui ont tenu à passer nous saluer.

Ce jour c’est aussi la mi-temps, puisque c’est le 50ème des 100 jours de voyage (39 en solo et 11 en tandem)… Avec les stats suivantes : 37 jours et 2.617 kms roulés dans 8 pays pour 138h23m sur le vélo, soit en moyenne 70,7 kms et 3h44 par jour et 18,9km par heure; 11.828 mètres d’ascension et des tas de paysages magnifiques; deux coups de klaxons avant l’Italie, des dizaines en Italie ; 10 minutes de pluie & moins de deux petites heures de recharge sur le secteur , le reste en solaire ; aucune panne électro-solaire et 2 incidents mécaniques : boulon enfui et 6 rayons de roue brisés ; aucun accident ni problème physique : à tous ceux qui m’ont posé la question le jour du départ « Es-tu prêt », j’ai répondu que non… C’est donc une nouvelle surprise d’être arrivé là, et c’est aussi grâce au soutien de tous ceux que je sais ou je sens me suivre…

Ces 50 jours, ce sont surtout des dizaines de rencontres fortuites ou organisées facilitées par cet objet transactionnel qu’est « ce drôle de vélo »… Des tas de visages et de sourires, des tas d’échanges dans toutes sortes de langues dont des sabirs parfois peu académiques…

Pour commencer la seconde moitié, repos à Bologne ce dimanche, puis transfert non roulé lundi, pour sauter les Appenins et rejoindre Florence. Reprise des émissions mardi soir de Sienne, même si toute la Belgique aura la tête plus à l’est…

1
Poster un Commentaire

avatar
1 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
4 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
1 Auteurs du commentaire
Léon BROUIRF Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
Notifier de
Léon BROUIRF
Invité
Léon BROUIRF

et ce beau sourire de Sophie. Allé, to va bin. Il reste la moitié…..