Čeština‎NederlandsEnglishFrançaisDeutschItalianoSlovenščinaEspañol
Retour vers le journal

11/7: Sienne

Mercredi 11/07: Très vite, il faut se rendre à l’évidence, si les batteries du Trimobil n’auront besoin que de peu de temps pour être à nouveau pleines, les miennes n’ont pas de quoi faire l’étape et ne trouveront pas en route de quoi se régénérer. De plus une petite contracture à la cuisse est apparue…

On revient donc au plan B : départ un jour plus tard de Sienne, pour ne pas la quitter sans l’avoir visitée, anticipant ainsi les conseils de Georges, et arrivée un jour plus tôt à Rome chez Olivier que cela arrange, même s’il raille déjà que ce soit en camionnette que nous fassions demain sur le SR2 de la Francigena la traversée de la Toscane à laquelle notre lourd vélo est si peu adapté …

Décision difficile, de se rendre chez Europcar puis de prendre une petite chambre d’hôtel juste à côté… mais de bon sens : il restera environ 2.000 kilomètres au départ de Rome lundi (dont 250 dans cette Italie qui ne manque pas d’humour pour nommer ses voies cyclables) : autant être fit pour les entamer !

Apprentissage d’humilité et de respect de soi également : trop souvent j’ai embrassé des défis qui m’ont fait aller au-delà de mes limites, me respectant peu moi-même, et négligeant les autres autour de moi. Ici, c’est donc l’apprentissage, il n’est jamais trop tard, de la reconnaissance et de l’acceptation de ces limites, surtout sans y voir un échec, un manque de volonté ou la trahison de vos encouragements. Et, la pression en moins, ce fut une bien belle journée de visite de cette magnifique ville de Sienne, et de repos, avant la transition « dieselisée » de demain…

J’avais indiqué que les dates de passage dans les 6 capitales seraient respectées, sans savoir si toutes les étapes intermédiaires se feraient sur le vélo : ce fut le cas jusque Amsterdam puis jusque Berlin ; la longue transition de 5 semaines Berlin-(Prague-Vienne-Ljubljana)-Rome aura donc été allégée de 5 étapes… Ce voyage sera donc aussi intérieur, en quête d’une meilleure connaissance et d‘un meilleur respect de soi…

Quant à Sophie-la-nageuse, qui ne pédale d’ordinaire quasi jamais, c’est sa fin de vacances qui se voit ainsi davantage tournée vers le repos, déjà bien mérité fin juin, et encore plus mérité après plus de 500 kilomètres parcourus en tandem. Car le retour au boulot, c’est déjà lundi !

1
Poster un Commentaire

avatar
1 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
4 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
1 Auteurs du commentaire
Léon BROUIR Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
Notifier de
Léon BROUIR
Invité
Léon BROUIR

Apparemment, cela carbure pas mal dans ton ciboulot……C’est une excellente chose. Allez, on continue hein, il faut rentrer….Bisous.