Čeština‎NederlandsEnglishFrançaisDeutschItalianoSlovenščinaEspañol
Retour vers le journal

20/8: Fauvillers

Lundi 20/08 : Nouvelle petite étape pour relier Arlon à Fauvillers, ou plus précisément Frassem à Warnach.

Guirec Haiflants, un des animateurs de l’atelier vélo d’Arlon, a proposé de m’accompagner comme co-pilote sur le Trimobil pour cette étape. C’est après une matinée passée à effectuer quelques réglages techniques sur le vélo, pour éliminer de petits bruits de frottement, que nous quittons début d’après-midi Michaël et Brigitte.

L’étape est courte mais accidentée. Et en effet, la longue montée vers Holtz, sur le terrain d’une course de côte, puis la raide montée pour sortir de Bodange, où il faut envoyer des watts d’assistance, ont pour effet qu’il faudra deux heures pour faire l’étape, au bout de laquelle Guirec a panifié de marcher 5 kilomètres jusque Martelange, avant de faire du stop pour rallier Arlon !

Retrouvailles joyeuses avec Dominique Warrand et Chantal Brosteaux, lui du Coriat de Floreffe, elle de Ham-sur-Sambre, eux de Spy où on s’est rencontrés il y a plus de quarante ans dans la mouvance des mouvements progressistes, avant qu’ils ne viennent s’établir en Province de Luxembourg où trois de leurs quatre filles vivent aussi, à Martelange, l’exception étant en Suisse. 

Tout aussi intégrés ici qu’à Spy dans la vie sociale et politique locale, proches du bourgmestre Ecolo Nicolas Stilmant, et dans le folklore, Dominique ayant été en 2015 le 20ème Prince Carnaval de Martelange !
Et affichant dans ma chambre une belle philosophie de vie !

A l’apéritif, nous sommes rejoints par Serge Stouvemaker (et sa femme Huguette), un boulanger ancien coureur à vélo, aujourd’hui grand amateur de Beaujolais, qui m’offre de l’embrocation pour entretenir ma musculature…

Ce mardi, repos nécessaire à Warnach, après 7 roulés consécutifs depuis qu’on a quittés Noisy-le-Sec, et une remise en route difficile, après le sentiment qu’en atteignant Luxembourg, le contrat avec moi-même est déjà rempli… Mais comme dit mon père, « faudra bien la ramener, cette charriotte ! »

Poster un Commentaire

avatar
  Subscribe  
Me notifier des