Čeština‎NederlandsEnglishFrançaisDeutschItalianoSlovenščinaEspañol
Retour vers le journal

3/8: Saint-Lager

Vendredi 3/8 : Accord a été pris avec mon hôte pour un départ plus hâtif que d’habitude, à 9h. Je savoure le petit déjeuner sous la tonnelle au jardin, puis c’est le départ.
 
Enfin presque, petit tour quotidien du Trimobil, et je comprends d’où vient cette impression que j’ai depuis quelques jours que la structure est moins rigide et qu’il y a plus de vibrations : un silent-bloc de support du toit solaire est cassé. Je prends le temps de le remplacer, puis je change les piles des indicateurs de direction, qui, au moment de la mise en service, réclament de l’énergie. Bref, il est 9h30 lorsque je démarre.
 
Sorti de Vienne sur la rive droite du Rhône, je mets 12 kilomètres à voir une voiture : une paix royale. A Givors, magnifique pont métallique puis Solaize, Feyzin et Vénissieux, pour me rapprocher de Lyon, une ville qui est un pied total pour les cyclistes. Pistes en site propre ou en bord de chaussée en ville, ou bande partagée avec les bus, voie cyclables sur les quais du Rhône, puis l’attraction que je ne voulais pas manquer : le tunnel de la Croix-Rousse et son « tube modes doux » : ce tunnel est l’une des artères les plus originales de la ville. Large de 10m et parallèle au tunnel existant, il accueille 3 voies : un espace protège les piétons des voies situées de part et d’autre, destinées aux vélos et aux bus.
 
Dispositif inédit, les parois servent d’écrans de projection et un équipement multimédia innovant diffuse un habillage visuel et sonore. Des œuvres numériques, fixes ou mobiles, sont projetées sur certains secteurs de l’ouvrage. Avec une programmation renouvelable, elles créent un véritable parcours culturel et ludique. L’éclairage se rapproche de la lumière naturelle et les équipements de ventilation garantissent un air sain. Je kiffe ! Seuls le GPS et les panneaux solaires n’aiment pas !
 
Une fois sorti de Lyon, où les vélos solaires ne sont pas inconnus, puisque c’était là le départ le 15/06 de https://www.thesuntrip.com/ (qui a vu hier la victoire du belge Raf Van Hulle, 12.000 kms en 45 jours…), c’est bord de Saône que je poursuis plein nord, en passant notamment devant le restaurant de Paul Bocuse (décédé en janvier) à Collonges-au-Mont-d’Or ou le dancing « Le Rétro » (private joke).
 
Comme je sais que mon hébergement est en rase campagne, je prends le temps d’un vrai déjeuner à une vingtaine de kilomètres du but. Une fois remis en route, et passé Villefranche sur Saône, c’est l’entrée dans les vignobles du Beaujolais, où m’attend une belle demeure ancestrale avec d’épais murs qui tiennent le frais, au milieu des vignes, à Saint-Lager « au pays des Brouilly(r) » (à 15 kms de Romanèche-Thorins où le père faisait fabriquer ses barriques), où m’accueille mon hôte Rafaele.
 
Elle a baptisé son Bnb « Relax & Zen », et l’annonce indiquait qu’elle pratique les massages relaxants… Je m’en suis réservé un pour ce soir… à visée thérapeutique, pour remettre mes jambes en état avant la plus dure étape de la semaine ce samedi…

2
Poster un Commentaire

avatar
1 Comment threads
1 Thread replies
1 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
2 Comment authors
Claude BrouirLéon BROUIR Recent comment authors
  Subscribe  
Me notifier des
Léon BROUIR
Invité
Léon BROUIR

Saint Lager où ton père a participé une centaine de fois au concours annuel des  » CHARDONNAY DU MONDE « .
Coope si t’a l’as.

Claude Brouir
Admin

Une centaine de fois au concours annuel ? T’as au moins 125 ans, dès lors, le temps de te former pour être juré… 😉