Čeština‎NederlandsEnglishFrançaisDeutschItalianoSlovenščinaEspañol
Retour vers le journal

25/6: Sopron

Lundi 25/06 : Début de la sixième semaine, après un week-end reposant à Vienne, et dépassement des 100 heures sur le vélo.

Je quitte mes charmants hôtes pour une étape devant m’amener plein sud en Hongrie, après avoir modifié le trajet initial pour contourner les Alpes au maximum.

La sortie de Vienne se fait de façon aussi aisée que l’entrée, le choix de passer par Schwechat ayant entraîné l’emprunt de 36 kilomètres de voies cyclables impeccables, le long du vieux Danube, du Danube, puis dans les campagnes… Le temps est couvert, et je roule à l’économie, sauf dans les deux côtes au programme du jour, ne comptant pas plus de 350 mètres de dénivelé positif.

L’approche de la Hongrie se fait sur une route plus fréquentée, mais une fois la frontière passée, le « bienvenue » des Hongrois se fait avec une belle (même si l’espace entre les poteaux de bois est tout juste) piste cyclable… inattendue ! Seul hic, lorsque Zézette, ma compagne du GPS, me dit, « prendre à droite », je suis bien à deux cents mètres de la route que je dois rejoindre, mais devant une barrière solidement cadenassée… Quelques travaux de débroussaillage plus tard, je parviens à passer le Trimobil, qui a refusé de sauter l’obstacle.

Fin de parcours pour rejoindre mon sympathique logement du jour, plein centre de cette très belle ville de Sopron, bien équipée en voies cyclables. Le Trimobil bénéficie d’un lieu protégé pour passer la nuit, après avoir fait sa star sur le trottoir, devant chez ma coiffeuse, où, l’ayant incliné, il a profité de l’apparition du soleil pour recharger ses batteries : il n’a jamais été autant scruté et photographié en deux heures que lors de cet après-midi, ce que j’observais avec amusement depuis la terrasse voisine.

Je me rends compte que c’est déjà le sixième pays visité, et s’il a fallu 5 jours, hors arrêt à Prague, pour traverser la Tchéquie, deux jours auront suffi pour l’Autriche, où je reviens néanmoins mercredi, aux trois frontières… Je prends conscience qu’après l’Allemagne, où en 2017 « Alternative pour l’Allemagne », parti politique eurosceptique allemand, est entré pour la première fois au Bundestag, la Tchéquie, où ANO 2011, un parti politique de centre droit, d’orientation libérale-conservatrice, est devenu premier parti, l’Autriche, où Parti de la liberté (FPÖ), formation d’extrême droite menée par Heinz-Christian Strache a fait 25% des voix tandis que les Verts étaient exclus du parlement, je suis maintenant dans le pays qui a vu la victoire du Fidesz, la formation d’extrême droite de Viktor Orban, avant d’entrer en Slovénie, où les dernières élections ont vu le Parti démocratique slovène, de centre droit gagner les dernières élections… Je promène donc mon drapeau européen et ceux des fondateurs de l’Europe dans des vents prononcés de nationalisme et d’euroscepticisme… Et je le promène fièrement !

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de